---



nouvelles.sympatico.ca, 29 juillet 2011

Toxicomanie : Cactus reporte son projet de centre d'injection supervisée

L'organisme d'aide aux toxicomanes Cactus reporte l'ouverture d'un centre d'injection supervisée à Montréal. Selon le président du conseil d'administration de Cactus, l'avocat Louis Letellier de St-Just, le projet, qui aurait dû être réalisé au mois de juin n'est pas abandonné pour autant.

L'organisme d'aide aux toxicomanes Cactus reporte l'ouverture d'un centre d'injection supervisée à Montréal. Selon le président du conseil d'administration de Cactus, l'avocat Louis Letellier de St-Just, le projet, qui aurait dû être réalisé au mois de juin n'est pas abandonné pour autant.
 
Compte tenu de l'impact que cause en général l'implantation d'un centre d'injection supervisée dans un quartier, les responsables du projet souhaitent élargir le dialogue en incluant les élus municipaux, les commerçants, des organismes communautaires et des citoyens.
 
Ces discussions feront ensuite l'objet d'un rapport qui devrait être complété au cours de l'automne.
 
À Montréal, on dénombre environ 25 000 utilisateurs de drogues injectables. Les risques qu'encourt cette population de contracter l'hépatite C et le virus du VIH sont très élevés.
 
Par ailleurs, la décision de la Cour suprême du Canada concernant l'avenir du centre d'injection supervisée « Insite » de Vancouver devrait être rendue au mois de novembre prochain.
Direct link to this page