---



agencenews.com, 02 octobre 2007

Le Ministère de la Santé canadien prolonge de 6 mois le mandat d'INSITE

Un centre d'injection supervisée de Vancouver dont la pertinence est appuyée par des dizaines d'études médicales vient d'obtenir un nouveau sursis de six mois du gouvernement fédéral. Le centre Insite restera donc ouvert au moins jusqu'en juin prochain.

L'exemption actuelle des lois fédérales en matière de drogue accordée à Insite arrivait à échéance en décembre, et l'annonce de mardi, par le ministre fédéral de la Santé, Tony Clement, a été accueillie par un optimisme prudent de la part des partisans du centre.

Se disant heureux du sursis, un ex-maire de Vancouver, le sénateur libéral Larry Campbell, a estimé que si le centre était fermé, des gens mourraient. "Même le politicien le plus à droite ne peut tolérer que des gens meurent à cause d'une décision."

Le gouvernement conservateur fait montre de peu d'enthousiasme face au projet. Il estime qu'il faudrait plus de recherches sur son impact, tant sur les toxicomanes du quartier défavorisé de Downtown Eastside que sur les taux de criminalité.

Mais des scientifiques et des responsables en matière de santé publique rétorquent qu'il n'est nul besoin d'études plus poussées, parce qu'il est déjà amplement démontré que l'existence du site d'injection supervisée a eu un impact favorable.

"Cela a accru les inscriptions aux programmes de désintoxication et de traitement des toxicomanes, réduit le nombre de personnes s'injectant de la drogue dans la rue, et réduit les déchets reliés à la consommation de drogue dans les rues de Downtown Eastside", a affirmé Vivianna Zanocco, de la Vancouver Coastal Health Authority.

"Contrairement à ce que plusieurs critiques ont dit, l'implantation du site d'injection supervisée n'a pas accru la criminalité reliée à la consommation de drogue, et nous savons qu'Insite attire des usagers à haut risque, ceux qui sont probablement les plus vulnérables à la contamination du VIH par injection et aux surdoses."

Direct link to this page