Anne Flore Marxer, portrait

Si pour certains, le snowboard est une activité dans laquelle n’excellent que les hommes, vous serez vraiment surpris des prouesses qu’accomplissent les femmes dans cette discipline. Au nombre de celles-ci nous pouvons citer Anne Flore Marxer. Il s’agit d’une professionnelle du snowboard d’origine franco-suisse qui fait parler d’elle par ces nombreuses réussites. Portrait de cette jeune femme dans les lignes à suivre.

Qui est Anne Flore Marxer ?

C’est une skieuse française qui a vu le jour le 24 janvier 1984 à Lausanne. Elle commence à découvrir sa passion pour le snowboard dès ses premiers pas et entame par la même occasion un parcours avec son père qui la conduira au sommet de son art. La snowboardeuse pratique le ski avec sa famille avant de se lance dans l’aventure avec ses amis.

Sa passion pour cette activité se développera à tel point qu’elle en fera son métier lorsque ce sport deviendra pour plusieurs jeunes de son âge une activité de divertissement, mais aussi de challenge.

Ce n’est qu’en 2004 qu’elle sera connue du grand public, lorsqu’elle commence à se lancer dans des compétitions auxquelles elle n’était pas habituée. Aussi, est-elle l’une des rares femmes ayant reçu de bonnes critiques de la part de ses rivaux. La femme des neiges se distingue entre autres par ses tricks risqués, mais tout aussi réussis.

C’est cette audace qui lui vaudra en 2005 l’Award de la meilleure Poll Rookie de l’année lors du Transworld Snowboarding Rider. En effet, à force de créer et d’exécuter des figures aussi complexes les unes que les autres, elle a réussi à se créer son propre style et à se distinguer ainsi.

Autre que le Snowboarding, la championne tient des rôles dans des films. C’est ainsi qu’en 2010, elle apparaîtra dans le film « Ro Sham Bo ». Mais, ce n’est pas tout, car sauvageonne en apparence, elle pratique n’importe quel type de sport du moment où elle se sent dans l’action. Elle affirme elle-même : « Je suis restée garçon manqué jusqu’à passer mes 20 ans. Déjà petite, je passais ma vie dehors, toujours en pantalon déchiré ou sale. »

Son palmarès

En 2001, elle participe au Championnat du monde FIS et réussit à remporter la première place. C’est donc tout bonnement qu’elle tente à nouveau le coup deux années plus tard aux Intergirlactik, mais ne réussit qu’à obtenir la seconde place. Cependant, pour la championne française, le plaisir d’exercer son activité prime sur le résultat. Comme quoi la passion passe avant tout.

Toujours en 2003, elle est sacrée championne à l’O’neill Pro Freestyle. A cette étape, rien ne semble plus être un secret pour Flore.

En 2005, elle termine Seconde au Quarter-pipe au Jam Abominable Snow.

En 2010, elle se penche sur la ride et est élue rideuse de l’année.

Enfin, en 2011 et finira championne de Freeride World Tour à Chamonix et Verbier et est depuis considérée comme étant un symbole de la parité entre hommes et femmes. Il ne reste plus qu’à espérer que le faux garçon le plus titré de Préverenges continue par nous fasciner avec ses figures exceptionnelles.