Sport

Johanne Defay, portrait

johanne-defay

Johanne Defay, portrait

Si vous êtes passionné de surf et que vous aimez la compétition, c’est que vous aviez certainement déjà entendu parler de Johanne Defay. Il s’agit d’une surfeuse professionnelle de nationalité française, championne d’Europe en 2009 qui fascine autant par sa beauté que par sa carrière pleine de réussite. Voici le portrait de Johanne Defay.

Son histoire

Le 19 novembre 1993, au Puy-en-Velay, Johanne voit le jour. Dès son plus jeune âge, la championne commence à pratiquer le surf sur les vagues de l’île de La Réunion.

C’est donc là que commence la carrière de la jeune fille qui se fait déjà remarquer à travers les petites compétions avant de décrocher le titre de championne d’Europe junior en 2009, puis en 2011 et enfin en 2013.

Au cours de la même année, elle réussira à décrocher le titre de championne d’Europe avant de se qualifier pour le Championship Tour. Malgré la difficulté de cette saison, elle parvient néanmoins à occuper la 8e place, obtenant ainsi le titre de Rookie of the year (WTC), le Rookie of the year étant la recompose qu’obtiennent les meilleurs surfeurs au cours des saisons dans l’élite.

En 2015, elle participe au Fiji Women’s Pro dans la région de Tavarua et termine 3e de cette compétition. Toujours en 2015, elle sera victorieuse au championnat du Women’s Vans US Open of Surfing aux États-Unis. Elle deviendra ainsi la deuxième femme de nationalité française à décrocher ce titre après Anne-Gaëlle Hoarau.

Sa carrière

En France et dans le reste du monde, l’on ne parle plus que du numéro 1 française, mais surtout européenne. Nous sommes alors en 2014, soit 5 années après sa victoire au WTC. Il faut dire que la française à fait honneur à son pays, car aucun surfeur français n’avait occupé cette place avant elle.

Le 2 août de l’année suivante soit en 2015, Dafay effectue son retour sur le WCT en Californie et réussi à occuper le 6e rang.

C’était donc 23 ans après la précédente victoire féminine de la France à cette même compétition. Cependant, contrairement à Anne-Gaëlle Hoarau, c’est à l’extérieur de son pays que la titrée fera la fierté de sa nation.

t ce n’est pas tout, car c’est bien la première fois qu’une française parvient à gagner une finale bien que ne faisant pas parti du classement mondial des meilleurs surfeurs. Contrairement à certaines rumeurs, elle occupait la 11e place de ce classement et n’était donc pas à négliger.

Malgré tout ce succès, Johanne Defay a du mal à trouver des sponsors. Ainsi pour les saisons 2014 et 2015, elle sera malheureusement la seule de la compétition à ne pas bénéficier d’assistance.

C’est ainsi que nait le projet de crowdfunding afin de pouvoir financer sa saison de 2015. Elle parvient enfin à réunir la somme nécessaire pour cette nouvelle aventure prenant en compte : l’Australie, le Brésil, les Fidji, les États-Unis, la France, le Portugal et Hawaii.

C’est donc au cours de ces voyages qu’elle arrivera à se trouver des sponsors et non avant. En 2016, elle remporte pour une deuxième fois le Fiji Women’s Pro à Tavarua. Enfin, en 2018 elle remporte pour la troisième fois le Championship tour à Bali.