Maman

La street cred, c’est quoi ?

street-cred

La street cred, c’est quoi ?

Il est de plus en plus courant de voir des anglicismes migrer dans la langue française. C’est le cas de la « street cred », une expression anglo-saxonne très utilisée en français. Ce n’est pas tant la portée linguistique de l’expression qui la rend aussi singulière, mais plutôt le sens qu’elle revêt. Elle symbolise un mouvement social, pas si nouveau, mais très tendance actuellement. De quoi s’agit-il au juste ?

Street cred ou crédibilité de rue

« Street cred » est l’abréviation de l’expression « Street credibility ». Cette expression anglo-saxonne signifie « crédibilité de rue ». Traduite de cette façon, l’expression est on ne peut plus claire.

Au sens étroit, il s’agit d’un mouvement d’adhésion à la culture de rue. Au sens large, elle renvoie à la crédibilité conférée par la rue en raison d’une attitude, d’un style vestimentaire, d’un langage et tous autres codes reconnus comme étant le fait de la culture de rue.

Chaque société définit les codes de sa culture de rue. Ainsi, les codes changent d’un pays à un autre ou d’une ville à une autre. Une attitude tolérée comme faisant partie de la culture de rue en Île-de-France peut différer de celle du sud et vice versa.

Le sentiment d’appartenance à un groupe ou à une communauté a toujours été un fait social. Pour de nombreux jeunes aujourd’hui, il est important d’être « validés » par leurs pairs et d’être considérés comme un membre à part entière d’un groupe qui leur accorde un respect qu’ils n’ont pas toujours dans la vie en général.

Les codes de la street cred

Si la street cred prend de l’ampleur en France, le pays n’est qu’un relai. En effet, tout comme l’origine de l’expression en témoigne, la street cred est un mouvement né aux États-Unis. Ce sont les Afro-Américains qui ont été les dépositaires de ce mouvement qui a rapidement conquis la société de rue. C’est dans une société américaine des banlieues qu’ont été créés ses codes, lesquels ont plutôt évolué avec les années.

Au gré des tendances vestimentaires, l’habillement est devenu l’un des premiers codes de la street cred. Casquette à l’envers, jean ample, pantalon en dessous des fesses, baskets, voilà autant de codes vestimentaires qui permettent d’obtenir un certain niveau de respect dans la rue.

De même, les accessoires comptent pour beaucoup. En l’espèce, le piercing (à l’oreille, à la langue, à la narine, etc.) est un inconditionnel, sans oublier les tatouages. Les bijoux imposants (chaîne en or, bagues imposantes, dents en or, etc.) font partie des codes de la street cred.

Dans certaines communautés, avoir fait la prison accroît le niveau de respect que l’on vous accorde. Dans d’autres cas, vous montez rapidement dans l’estime de vos pairs si vous vous êtes fait votre argent de poche en dealant. Ceux qui peuvent prouver grâce à des cicatrices qu’ils se sont déjà fait tirer dessus ou qu’ils ont été poignardés se classent d’emblée comme des mecs ayant la street cred.

Le langage participe pleinement de la street cred. On parle généralement de langage de rue, très peu accessible aux personnes lambda.