Santé

Verrues séborrhéiques : comment s’en débarrasser ?

Verrues_seborrheiques

Verrues séborrhéiques : comment s’en débarrasser ?

À ce jour, il n’existe pas de chiffres précis sur le taux de prévalence des verrues séborrhéiques en France, mais les études scientifiques suggèrent qu’il s’agit d’un des premiers motifs de consultation dermatologique chez les Français de plus de 50 ans. La kératose séborrhéique est un type d’excroissance courante, inoffensive et non cancéreuse de la peau. Elle se manifeste souvent par une excroissance pâle, de couleur noire ou brune sur le dos, les épaules, la poitrine ou le visage. Les verrues séborrhéiques ont tendance à apparaître à partir de 40 ans. Si certaines personnes peuvent n’en avoir qu’une, il y en aura généralement plusieurs. Mais dans tous les cas, la kératose séborrhéique n’est pas contagieuse.

Les symptômes de la kératose séborrhéique

La kératose séborrhéique est un type de verrue à l’aspect cireux et collé à la peau. Variant largement en taille, elle n’est pas douloureuse, mais peut causer des démangeaisons ou une irritation. Quatre paramètres sont indispensables pour diagnostiquer les verrues séborrhéiques.

  • La localisation : les excroissances se trouvent le plus souvent sur le cuir chevelu, les épaules, la poitrine, l’abdomen ou le dos. On ne les trouve jamais sur la plante des pieds ou la paume des mains.
  • La texture : les lésions commencent généralement par de petites bosses rugueuses qui s’épaississent progressivement pour former une surface verruqueuse.
  • La forme : les lésions sont généralement de forme ronde ou ovale.
  • La couleur : la plupart des verrues sont de couleur marron, mais peuvent aussi être jaunes, noires ou blanches.

Les lésions cutanées sont rarement douloureuses, mais elles peuvent être gênantes suivant leur localisation. Attention, ces excroissances de l’épiderme ne sont pas d’ordinaires verrues : il ne faut surtout pas les gratter ou les brûler, au risque de provoquer des saignements, un gonflement ou éventuellement une infection.

Quand voir un médecin ?

Une kératose séborrhéique nécessite rarement une consultation, sauf dans les cas suivants :

  • les excroissances se multiplient dans un court laps de temps ;
  • les limites d’excroissances sont irrégulières ;
  • les lésions sont irritées par les vêtements ou saignent régulièrement ;
  • les excroissances ou plaies s’aggravent et ne guérissent pas ;
  • les lésions sont d’une couleur inhabituelle (violet, noir rougeâtre ou bleu).

Comment se débarrasser des verrues séborrhéiques ?

Il existe plusieurs traitements pharmaceutiques préconisés contre la kératose séborrhéique. Le site Gerda en parle très bien dans l’un de ses articles. Dans la plupart des cas, aucun traitement n’est nécessaire contre la kératose séborrhéique. Cependant, le professionnel de santé peut recommander d’élimination des excroissances dans les cas suivants :

  • il est difficile de les distinguer d’un cancer de la peau ou si le diagnostic est imprécis ;
  • les excroissances provoquent des troubles irritants tels que démangeaisons ou irritations dues au frottement avec les vêtements ou bijoux.

Par ailleurs, il n’existe aucun remède de grand-mère qui puisse réellement venir à bout des lésions cutanées comme les verrues séborrhéiques. Le jus de citron ou le vinaigre peut éventuellement assécher et effriter les lésions, mais rien ne garantit qu’ils soient efficaces ni sans danger. De même, certaines substances, telles que l’huile de théier, peuvent déclencher une dermatite de contact allergique, une réaction du système immunitaire provoquant des démangeaisons et une inflammation autour des lésions.