Comment stopper la montée de lait ?

Comment stopper la montée de lait ?

La montée de lait, comment ça marche ?

Dès la fin de grossesse et à l'accouchement, un liquide jaune et épais est produit, Il s’agit du colostrum. Ce liquide est présent pendant les premiers jours, très riche en micronutriments, c'est un élément important pour le bébé.

La montée de lait désigne le moment où ce colostrum est progressivement remplacé par le lait proprement dit. Blanc et riche en lactose, ça y est, l’allaitement a démarré.

Cette montée de lait est un phénomène physiologique déclenché par la chutes des hormones placentaires qui arrive à toute les femmes, que l'accouchement est eu lieu par césarienne comme par voie basse, Il survient généralement au troisième jour après l'accouchement parfois deuxième et jusqu'au cinquième jour.

Les symptômes les plus fréquents pour reconnaître cette montée de lait, sont une augmentation du volume de la poitrine, des seins tendus et parfois douloureux, néanmoins toutes les femmes ne sont pas touchées par ces phénomènes et il peut être parfois plus compliqué de comprendre le déclenchement du processus.

La montée de lait ne survient qu'une seule fois, Ensuite, c'est la production d'ocytocine qui désigne le réflexe d’éjection (quand le lait coule du sein) qui permet la tétée du bébé.

Stopper la montée de lait

Vous ne souhaitez pas allaiter votre bébé, comment stopper l'ablactation?

Bloquer la lactation peut être possible avec l'aide de plusieurs méthodes, la méthode médicamenteuse à été fortement discuté ces dernières années, car elle possédait de nombreux effets secondaires (rares mais dangereux: accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde, hypertension artérielle, convulsions, hallucinations ou confusion mentale!)

La première chose à faire pour stopper cette montée de lait: surtout ne pas stimuler le sein, et même si vous avez l'idée d'utiliser un tire lait pour soulager de cette sensation de douleur... Il faudra résister !

Néanmoins vous pouvez, si la montée de lait devient trop douloureuse et gênante, utiliser un antalgique comme le paracétamol, et des anti-inflammatoires peuvent éviter l'engorgement.

Différents méthodes naturelles peuvent aussi vous aider:

1) Le bandage serré de la poitrine

Vous pouvez, à l'aide de coton imbibé d'alcool, et d'une bande Velpeau, d’une bande élastique (ou de gaz), comprimer les seins très fermement, ceci est également possible avec des soutiens-gorges de sport serrés (une taille en dessous de la sienne) portés de manière continue (même la nuit) néanmoins cette stratégie peut être inconfortable.

Thuasne Sport X-Back Brassière Femme
  • Bande de contention brevetée Thuasne Top'strap : maintien performant qui réduit significativement les accélérations verticales et horizontales des seins sans les écraser.
  • Dos nageur et larges bretelles matelassées : meilleur confort et liberté de mouvements.
  • Dos et bretelles réglables : meilleure adaptation morphologique.
Voir le prix

2) L'alternance chaud/froid sur les seins

La chaleur : la chaleur peut favoriser l’écoulement du lait. Vous pouvez appliquer des compresses chaudes, prendre des douches très chaudes ou avec des coussinets adaptés. Il faut savoir que la chaleur peut vous soulager mais n’améliore en aucun cas l’engorgement.

Le froid : le froid, à raison d’une application (par vessie de glace ou coussinets) de vingt minutes minimum, permets une accélération de la circulation et du drainage veineux, devrait vous soulager efficacement.

 

Dodie -Coussinets chaud/froid 2 en 1 x2
  • Coussinets chaud/froid 2 en 1 pour stimuler la montée de lait et soulager les seins engorgés
  • Grande taille : s'adapte à toutes les morphologies.
  • Housse élastique très douce 100% coton.
Voir le prix

3) Les plantes

Le chou : le chou vert frisé contient une grande quantité de glucosamine, qui est une molécule anti inflammatoire. Pour l’utiliser, lavez une feuille de chou, enlevez la nervure centrale (et les altérales si elles sont grosses) le chou doit être cru, et, dans l’idéal, combiné à la méthode précédente du froid : vous pouvez placer votre feuille dans le congélateur pendant une à deux heures avant de vous en servir. Ensuite, positionnez cette grande feuille en contact avec votre sein (dans votre soutien-gorge par exemple) et gardez le pendant environ deux heures. Si vous vous sentez déjà mieux, inutile de renouveler immédiatement.   

De nombreuses femmes témoignent de l’efficacité de cette méthode.

L'artichaut : L'artichaut peut vous permettre de stopper la montée de lait. Il en existe sous forme d’ampoules ou de jus, à boire matin, midi et soir.

Attention, si vous souffrez de troubles biliaires, n’utilisez pas l’artichaut.

La sauge : les infusions à base de sauge sont reconnues pour leurs vertus : faire infuser pendant dix minutes une bonne cuillère à café de sauge (fraîche ou sèche) et filtrer. Vous pouvez boire 2 à 4 tasses de cette infusion jusqu’à tarissement du lait. Le persil (frais de préférence) peut aussi être votre allié en infusion et s’utilise comme la sauge.

4) L'homéopathie

Elle peut être une alternative pour soulager certains maux et inconforts de l’allaitement.

Pour tarir la sécrétion lactée: Le Ricinus communis (une dose par jour pendant trois jours)

L’engorgement mammaire : La Belladonna 9CH permet de limiter l’inflammation, quant au Phytolacca decandra 9CH, il vise à « désengorger » le sein.

5) L'aromathérapie

Ayez le réflexe aromathérapie ! L’huile essentielle de menthe poivrée (choisissez la bio !) agit pour stopper la montée de lait ou arrêter l’allaitement sans risques : posez sous la langues deux gouttes 3 à 4 fois par jours. Vous pouvez aussi en appliquer quelques gouttes sur chaque sein 4 fois par jours pendant deux jours.  

Huile Essentielle BIO de Menthe poivrée - 10ml
  • Huile Essentielle Bio 100% pure et naturelle, certifiée Ecocert
  • Nom botanique: Mentha x piperita
  • Agriculture biologique FR-BIO 01 - Partie utilisée: Partie aérienne - Méthode d'extraction: Distillation à la vapeur
Voir le prix

6) L'alimentation

Les aliments qui diminuent la production de lait : le persil, la menthe, l'oseille, le chou et la sauge.

les aliments qui augmentent la production de lait : les carottes, le fenouil, les lentilles, les topinambours, l'anis étoilé.